Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
/ / /

2/ MA QUETE VERS UN BON DENTISTE – DU DENTISTE DEUX AUX CINQ –

 (voir la mise à jour page 20 / Nouvelle méthode de quête d'un bon dentiste)

 

Analyses :

4 années passent depuis la pose de la couronne (dent 27) par le dentiste UN.

Durant ces 4 ans, j’ai souffert jour et nuit à cause de cette prothèse (dent 27) mal réglée.

J’ai souffert pour manger, pour dormir (car on ne peut pas fermer la bouche).

J’ai souffert psychologiquement, car à chaque RV, le dentiste ne comprenait pas  que ma douleur était permanente. Ou il n’a pas  voulu comprendre car je remettais implicitement en cause son travail.

J’étais anéanti car j’étais dépendant de ce dentiste pour être soigné.

Je ne pouvais pas me soigner moi-même.

Face à mon désespoir et mon angoisse, un ami me suggère de changer de dentiste…

 

Je suis allé voir donc un deuxième dentiste DEUX conseillé par mon médecin traitant.

Il m’a limé une fois et fait payer une consultation.

J’étais mieux, je suis donc retourné le voir.

Là il m’a fait payer 40 € non remboursé, car l’ajustage des prothèses n’est pas une prestation sécu…C’est encaissé dans le prix des prothèses !

Comme il y avait amélioration et que je ne voulais pas encore payer 40€, je suis allé à la visite médicale de la CPAM (le bilan gratuit tous les 5 ans) et j’ai demandé à voir le dentiste.

Le dentiste de la CPAM a fait un diagnostic formel « Vous avez une surocclusion sur cette môlaire, elle commence à bouger, il faut absolument la faire régler sinon vous aller la perdre »

J’AI ETE RASSURE CAR DURANT CES 5 ANNEES, CETTE SENSATION QUE CETTE PROTHESE ETAIT TROP HAUTE ETAIT BIEN UNE REALITE. Il Y AVAIT UN DEFAUT QUI POUVAIT ETRE CORRIGE.

 

J’ai trouvé un troisième dentiste TROIS conseillé par un patron prothésiste dentaire.

Il m’a meulé cette prothèse 5 fois en 5 mois.

Il me faisait payer une consultation ou c’était gratuit d’autres fois. Sympa !

Mais je n’en voyais pas le bout et ma dent bougeait beaucoup plus.

La dernière fois il m’a meulé une dent saine ! J’ai trouvé qu’il devenait dangereux et nuisible pour moi !

 

Une amie dentiste m’indique la meilleure étudiante de sa promo à Lyon.

 

C’est donc le quatrième dentiste QUATRE au bout de 5 ans et après 11 meulages sur la CCM dent 27.

Diagnostic : la dent bouge, la ‘saleté’ s’est glissée sous la couronne, il y a infection.

Elle fait ‘sauter’ la couronne, et refait un traitement des racines.

Elle trouve une mèche brisée dedans, mais, dit-elle, cela arrive.

Il y a infection : antibiotique 8 jours, puis re-antibiotique durant 8 jours, mais la racine étant trop attaquée par les bactéries, il faut extraire ce qu’il en reste.

Le jour venu, il n’y avait presque plus de racine.

 

Mon ostéopathe m’indique un…‘bon dentiste’…mon cinquième : CINQ.

J’ai donc une prothèse (dent 27) en moins, vous l’aviez compris.

Du coup l’occlusion se fait avec la prothèse voisine en haut à gauche (dent 26), et là, même problème, je suis gêné, elle est trop haute, mal centrée par rapport à la double prothèse en bas.

Le cauchemar recommence.

Si je ferme la bouche, je suis gêné, par la prothèse qui est trop haute, si je force un peu sur la fermeture de la bouche je la sens se tordre (partir en vrille) sous la pression maxillaire.

Je demande à ce cinquième dentiste une consultation visite annuelle et un limage de cette prothèse (dent 26). C’est mieux, mais pas suffisant, je retourne 2 mois après demander un détartrage et un limage en même temps.

Ce n’est pas parfait, mais je peux à nouveau remanger à gauche depuis 6 ans.

 

 

DENT 47 : COURONNEE PAR LE DENTISTE CINQ

 

Avec ce cinquième dentiste dont je suis assez satisfait, et comme je peux manger à gauche, je lui dévoile que j’ai mal en bas à droite sous un pansement de la 2éme molaire (dent 47). Comme il ne reste plus assez de vraie dent, c’est une couronne CCM qu’il va me poser sur un inlay.

Je profite des rendez-vous pris pour réaliser cette prothèse en bas à droite (dent 47) pour continuer à me faire limer la prothèse en haut à gauche (dent 26).

 

Finalement au bout de 6 meulages la prothèse (dent 26) du dentiste UN est presque parfaite.

Je ne ressens pas de douleur à la mastication. Mes dents glissent correctement.

En fait, elle est limée plate comme une dent de vache, à peine trop haute et à peine décentrée par rapport à la 36, mais ça va, elle ne me fait pas souffrir.

 

C’est la première couronne (dent 47) que me pose ce dentiste CINQ, le 1er dentiste UN me posait toujours une couronne provisoire car disait-il la dent d’en face risque de descendre. Mais ce cinquième dentiste CINQ ne me pose pas de provisoire, le jour où il me pose la couronne céramo-métallique, je suis un peu gêné par la hauteur, il me lime la céramique jusqu’à faire apparaître le métal de la couronne sur 1,5 mm2 (aucune remarque de sa part, il fait comme si c’était normal…moi je n’ose pas râler car il est le premier que je rencontre qui a l’air de savoir meuler les couronnes). Mais je me dis que quand même il n’a pas réussi cette couronne (dent 47) si dès le premier meulage de la céramique on voit apparaître le métal.

Les 2 mois suivants, j’ai continué à avoir un peu mal sur cette dent, mais je me dis que c’est sans doute la dent opposée qui est descendue, je patiente et j’espère que la dentition va se faire (il me dit la même chose que ce que me disait le dentiste UN, les dents s’adaptent etc… vous connaissez la chanson).

 

J’en ai marre de toujours me plaindre et de râler, alors je laisse courir, je mange à gauche en attendant, je m’endors la bouche ouverte.

Lors d’une visite annuelle, puis lors d’un RV de détartrage, j’en profite pour faire un peu meuler la couronne en dent 47 qui me gêne.

 

 

DENT 46 : COURONNEE PAR LE DENTISTE CINQ

 

Mais au bout de 2 ans, j’ai une rage de dent sous le plombage de la dent 46 (donc voisine de la 47) qui n’est pas soignable, donc ce cinquième dentiste CINQ me pose une couronne en dent 46.

 

Tout heureux de cette nouvelle couronne posée en dent 46 et avec ma couronne en dent 47 (posée il y a 2 ans), je me croyais prêt à manger de la viande à droite. Ce que je fais malgré la douleur ressentie, légère au début, je croyais qu’elle allait disparaître mais bien au contraire, elle est allée croissante et là au bout de 10 jours de mastication à droite, je ne pouvais plus manger, mais surtout je ne pouvais plus fermer la bouche (de jour comme de nuit). Cauchemar, angoisse, je repense aux 5 années précédentes de calvaire à cause du dentiste UN incompétent et qui n’a pas assumé son mauvais travail.

 

 

DENT 47 ET DENT 46 : QUE S’EST-IL PASSE ?

 

En fait c’était la dent 46 qui faisait la principale occlusion à droite, « protégeant » ainsi la prothèse en dent 47 qui était en légère sous-occlusion.

Mais le dentiste en posant une CCM (dent 46) légèrement en sous-occlusion à fait revenir la prothèse (dent 47) en surocclusion.

Et c’est reparti pour un tour, cette molaire en dent 47, me fait très mal quand je serre les dents.

Il faut que je me fasse meuler cette prothèse.

 

J’en suis à la 5ème fois en moins d’un an (et ce n'est pas encore fini) à me faire meuler cette prothèse en dent 47.

Avant de vous conter ces 5 fois, voici comment j’ai pratiqué entre chaque meulage.

 

 

ENTRE CHAQUE MEULAGE, J’AI DECIDE DE RESPECTER 4 ETAPES

 

1ère étape : J’ai confiance dans la prothèse et le soin apporté. J’utilise ma dent pour manger pour vérifier que tout est OK, mais plus j’utilise ma dent, plus j’ai mal : C’est une douleur forte, intense qui s’installe et reste plus de 10 jours après l’arrêt des sollicitations mécaniques.

 

2ème étape : PHASE INTERMEDIAIRE DE REPOS. Il faut soulager la pression sur la dent couronnée en cause pour faire disparaître la douleur latente.

Pourquoi cette phase de repos ? Pour ne pas se tromper. Pour ne pas se tromper de dents, pour ne pas se tromper sur le diagnostic : la douleur est-elle provoquées par la mécanique des dents couronnées mal usinées ou par une infection (sait-on jamais) ? Dans ce dernier cas, la douleur augmentera même si vous restez la bouche ouverte sans manger pendant 7 jours, si c’est un problème d’occlusion elle disparaîtra au bout de 10 à 15 jours d’absence de sollicitation mécanique.

- l’expérience vécue avec la prothèse (dent 27) m’a montré que la douleur pourtant provoquée par une seule dent s’étendait dans une zone plus large, et a pu laisser imaginer à tort au dentiste UN, que c’était les dents voisines qui étaient la source de la douleur. La douleur d’une seule dent peut donc se généraliser sur une zone de plusieurs dents. Donc il faut attendre pour ne plus avoir de douleurs

Comment vérifier que la douleur provient d’une dent ou d’une autre ? : En appuyant dessus avec votre doigt.

Une seule solution pour arrêter les sollicitations mécaniques sur une occlusion déséquilibrée et douloureuses : manger de l’autre côté.

Donc un conseil, se faire faire les travaux dentaires un seul côté à la fois.

 

3ème étape : Observation de l’occlusion, j’essaie de me rendre compte comment la douleur est provoquée, par tâtonnement, expérimentation, observation, avec application et questionnement.

Par exemple j’ai remarqué que l’occlusion que me corrige le dentiste en m’allongeant dans son fauteuil - donc la mâchoire inférieure se positionne en arrière dans la tête - est complètement différente que l’occlusion que j’ai quand je mange assis à ma table avec la tête en avant, où ma mâchoire inférieure sort de ma tête, penche en avant.

Je développe cette observation de l’occlusion plus loin.

 

4ème étape : Expliquer au dentiste ce qui ne va pas, pour qu’il meule juste ce qui est nécessaire. La facilité pour lui serait de mettre en sous occlusion, ce qui est préjudiciable à l’équilibre futur de votre ensemble masticatoire

 

5ème étape : Retour à la 1ère étape

 

 

MEULAGES CCM DENT 47 : 5 FOIS ET C’EST ENCORE INSUFFISANT

 

Donc les 5 fois où je suis retourné demander un meulage de cette CCM (dent 47) j’ai respecté ces 4 étapes…des mois perdus d’attente, à me pourrir la vie !!!

 

- la 1ère fois : à la pose de la couronne, je sens tout de suite une gêne, un point est trop haut et me garde la bouche ouverte = 1er  meulage. Résultat : je peux fermer la bouche avec une douleur qui restera présente.

- la 2ème fois : j’ai identifié une gêne et je sens une douleur, il y a un blocage du glissement latéral de cette dent en contact avec son opposé = 2ème meulage. Résultat : je peux faire glisser les dents latéralement, c’est toujours douloureux.

- la 3ème fois : des douleurs fortes intenses sont provoquées quand je fermais fort la bouche sans mastiquer, sans nourriture, car la dent 47 s’inclinait vers l’extérieur et torturait ma racine = 3ème meulage.

Résultat : je peux fermer la bouche fort sans souffrir, si je reste bien dans un certain axe.

- la 4ème fois : alors que je mastiquais fortement à gauche de la nourriture peu épaisse comme de la salade, et bien les douleurs se produisent à droite sur cette couronne 47, alors qu’il n’y avait pas de nourriture entre la 47 et la 17. Simplement les dents sont trop serrées au niveau des reliefs inclinés qui vont vers le creux de la dent = 4ème meulage. Résultat : je peux manger de la salade à gauche sans avoir mal à droite si je ne mastique pas à fond. C’est la 1ère fois depuis 8 mois que j’arrive à faire disparaître la douleur à droite en continuant de manger à gauche. Je vais donc essayer de manger à droite prochainement.

- 5ème fois : Je décide de manger de la salade et de la mastiquer à droite. Dès la fin du repas j’avais à nouveau mal à droite = 5ème meulage. Résultat : je ne sais pas, j’ai peur de remanger à droite pour l’instant (février 2010).

 

Pour l’instant j’en suis là et j’ai encore mal !

Ma couronne est déjà bien meulée (on voit apparaître le métal sur presque 2 mm2) et je redoute l’instant où il va falloir que je lui dise « je viens faire meuler la couronne et surtout pas ma dent saine qui lui fait face ». Il va faire l’offusqué « moi meuler des dents saines ! » car c’est l’un des meilleurs implantologues de Lyon ! (bonne renommée) 

La dernière fois il a meulé m’a-t-il dit, le plombage de la dent saine en face, donc pas la dent !!!

Vous pensez comme moi, vous m’avez compris à demi-mot je pense.

 

 

pour lire la suite remonter en haut à droite de cette page et cliquer sur page 3

 

ATTENTION : après cette expérience de recherche d'un bon dentiste de DEUX à CINQ, j'ai changé de méthode pour trouvé un bon de dentiste, voir page Dentiste SIX à DIX, c'est à dire en moins d'un mois je vais consulter plusieurs dentistes juste pour avis, et sans aucun soins

VOIR LE RESUME

page 20 / Nouvelle méthode de quête d'un bon dentiste

 

 

  .

 

Partager cette page
Repost0

Présentation

  • : MALTRAITANCE DE PATIENTS PAR CERTAINS DENTISTES : TEMOIGNAGE D'UN PATIENT TORTURE PAR DES PROTHESES DENTAIRES
  • : Prothèse dentaire et douleur. Témoignage d'un patient qui a mal aux dents à cause des prothèses dentaires mal posées par des dentistes et qui souffre de malocclusion depuis 14 ans, entraînant mal de nuque, de dos et insomnies. Comment un dentiste peut vous torturer et vous faire souffrir avec des prothèses en les mettant en surocclusion ou malocclusion. Le patientèle est abandonné par le praticien, il reste seul sans solution, et devient dépressif et suicidaire
  • Contact

Recherche