Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 23:57

Ch'tit témoignage supplémentaire pour tous les amis qui en "bavent".

En recherchant le fameux papier de contact "bausch" (vous devinerez pourquoi...), j'ai découvert votre site.

Depuis mes 15 ans (et j'en ai actuellement 54) je me "tapes" le parcour du combattant à tel point que j'envisages de comprendre (et si besoin le devenait) corriger moi-même les 7 bridges placés et remplacés complètement à deux reprises par des "spécialistes" différents. (Deux spécialistes différents = Deux fois sept heures de bouche ouverte, piqures, gencives, plombages, dévitalisations, bridges.... suivit de multiples séances de "rabottages" de bridges provisoires avec démontage partiel et de "réparations" de la gencive. Vous pouvez certainement imaginer mon réel plaisir... ma pharmacie regorge de calmants "retard" et autres.

J'en suis actuellement (toujours) au stade "bridges provisoires" avec symptômes de SADDAM (la totale, sans les maux de dos). C'est à dire: mauvais points de contact et donc mauvaise occlusion entrainant un message musculaire et nerveux très douloureux. Aussi bien la nuit que le jour. Il y a des périodes de rémission entre les crises insupportables sans anti douleurs.... Pour le "fun", lors de la prise d'anti douleurs, le mal augmente (gencives - machoires - nez - menton, gorge et crâne) pendant +/-  1/2 heure pour finir par disparaitre jusqu'à la prochaine crise. (3 à 6 heures plus tard...selon)

J'ai encore bon espoir de m'en sortir grâce au dernier spécialiste en occlusodontie, malgré la douleur, les doutes et la fatigue physique et morale qui s'installe. (Une chance que l'espoir fait vivre)

Je me remets à l'études des vecteurs force pour essayer de comprendre un peu mieux ces problèmes. (Sachant que la déglutition provoque une force de +/- 50 kg /cm² entre 1500 et 1800 fois par jour sur un contact différent de 15/100 de millimètre, quelle sera l'impact de la douleur chez l'individu s'il s'agit d'un bridge recouvrant trois dents de différentes inclinaisons situées dans le cadran gauche de la machoire inférieure... :-()

Je ne cache pas mon étonnement par rapport au peu de soutient de la part de la haute technologie universitaire ainsi que du manque de considération et financement concernant la reconnaissance de ce type de souffrance aigue. (Souffrir coûte très cher !)

J'espère qu'il y aura du changement dans les soins dentaires à venir (Car si cette dernière tentative échoue, je devrais faire appel à mon boucher charcutier...)

Merci pour votre blog et courage à tous,

Rob

 

Réponse de ADMDD qui gère ce site

 

Rob, je vous remercie pour votre témoignage, je constate que vous avez rencontré deux "spécialistes", qui ne sont pas les mêmes que ceux que je connais. DEUX DE PLUS, qui ont  fait plus de mal que de bien semblent-ils. Pensez-vous que ces DEUX "spécialistes" réussissent généralement mieux dans la bouche des autres que dans la votre?

Je viens d'écrire à la CPAM pour leur proposer de faire des enquêtes de satisfaction auprès des patients afin de pouvoir évaluer un niveau qualitatif des dentistes. La réponse sera sur le blog.

Gardons courage.

Partager cet article
Repost0

commentaires

monique 10/10/2010 21:45



Bsr Rob,


Comme je compatis !


Faites nous signe lorsque vous irez bien (ou mieux)


En attendant, bonne quête.....


Monique, malocclusée, lésée pour le reste de ses jours...(voir mes 2 sites :


http://lamalocclusion.monsite-orange.fr/


http://santeglobale.monic.pagesperso-orange.fr/malocclusion.htm


Bien amicalement 


Monique


 



Présentation

  • : MALTRAITANCE DE PATIENTS PAR CERTAINS DENTISTES : TEMOIGNAGE D'UN PATIENT TORTURE PAR DES PROTHESES DENTAIRES
  • : Prothèse dentaire et douleur. Témoignage d'un patient qui a mal aux dents à cause des prothèses dentaires mal posées par des dentistes et qui souffre de malocclusion depuis 14 ans, entraînant mal de nuque, de dos et insomnies. Comment un dentiste peut vous torturer et vous faire souffrir avec des prothèses en les mettant en surocclusion ou malocclusion. Le patientèle est abandonné par le praticien, il reste seul sans solution, et devient dépressif et suicidaire
  • Contact

Recherche